Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

LE RUPPIONE : ECOLE PILOTE DU BILINGUISME FRANÇAIS-CORSE

Le nouveau groupe scolaire a aujourd’hui 6 ans. Locaux flambants neufs, environnement extraordinaire, nouvelles infrastructures sportives et culturelles à proximité quasi-immédiate : il fait bon apprendre ses leçons au Rupionne. Mais attention, ses leçons en français… et en corse.


« LE PRIVILÈGE DE L’ÂGE »

LE RUPPIONE : ECOLE PILOTE DU BILINGUISME FRANÇAIS-CORSE
Avant 6 ans, les enfants ont la formidable capacité d'apprendre toutes les langues. De la même manière qu'il apprend sa langue maternelle par immersion, c’est-à-dire en y étant exposé dans son environnement quotidien, un enfant peut acquérir une deuxième langue tout aussi naturellement. Il s’agit là du principe d’ « ouverture linguistique précoce » établi par de nombreux professionnels de santé.  Au-delà de cet âge, l'apprentissage est moins naturel et nécessite une méthode plus structurée. C’est de ce constat que naissent aujourd’hui de nombreuses écoles en français et en langue régionale. Aujourd’hui, plus de 40 000 élèves suivraient un enseignement bilingue. Ce dispositif pédagogique a su conquérir de nouveaux publics à l’échelle nationale. Ainsi, dans les Pyrénées-Orientales, un élève sur cinq reçoit un enseignement en français et en catalan et le département du Morbihan peut se féliciter d’initier les plus petits au breton académique.
En Corse, l’enseignement de la langue régionale est, depuis les années 1970, une question liée à une revendication culturelle forte : elle s’est d’ailleurs étendue à la sphère politique et a donné naissance à un statut de co-officialité des langues françaises et corse sur l’île.
 
ECOLE DU RUPPIONE, ECOLE CORSOPHONE !
A l’école bilingue du Rupionne, c’est toute l’équipe pédagogique qui crée autour de l’enfant un environnement dans lequel il sera en contact avec les deux langues :
- chez les petits, Monsieur Pietri intervient ponctuellement dans la classe des 3-4 ans avec pour objectif de les familiariser avec leurs premiers mots en corse.
- chez les moyens-grands, les enfants ont la chance d’alterner à parité horaire entre le français et le corse ; c’est l’immersion quasi-complète dans le genre. De nombreuses activités (mathématiques, arts plastiques, éducation motrice) sont proposées dans les deux langues de manière à développer le vocabulaire et les structures syntaxiques des enfants sur l'ensemble de leur apprentissage.
- enfin, à l’école primaire, les enseignants prennent part à des activités ponctuelles dans lesquelles les enfants bénéficient de trois heures dédiées au corse. Ces épisodes consacrés à leur région sont orientés autour de thèmes précis (l’automne  par exemple) afin d’enrichir leur vocabulaire et de perfectionner la construction de leurs phrases.  A l’avenir, ce dispositif pédagogique devrait voir ses heures se multiplier par trois ou quatre.
Les programmes sont bien-sûr identiques à ceux des autres établissements scolaires et sont assurés par le Ministère de l’Education Nationale.
 
BILINGUISME : LA VOIX DU DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET INTELLECTUEL 
L’école bilingue doit permettre aux enfants de s’approprier la langue pour plus tard accéder à des compétences linguistiques sinon égales, du moins comparables en français et en corse. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les heures d’enseignement en langue régionale ne nuisent pas à la maîtrise de la langue maternelle, ni à l'assimilation d'autres matières, bien au contraire : selon la dernière évaluation réalisée par le rectorat, « les acquis des enfants des classes bilingues sont tout-à-fait comparables, voire légèrement supérieurs, notamment en français et en mathématiques, à ceux des classes  monolingues ».
La volonté de l ‘école et du Conseil municipal de la commune est ici bien déterminée : mettre tout en œuvre pour que la langue corse fasse partie du « socle » commun de connaissances des élèves. En effet, le bilinguisme prépare naturellement les jeunes au plurilinguisme, qui est non seulement un facteur d’ouverture mais aussi une réelle plus-value sur leur avenir. Les voyages deviennent plus riches en partage, la vie professionnelle offre plus de choix et un rendement plus élevé.
Enfin, apprendre le corse, c’est s’intéresser à ses origines bien-sûr mais aussi prendre conscience de son appartenance à une vaste famille de langues, les « langues romanes » qui représentent plus d’un milliard de locuteurs dans le monde. En s’initiant à la langue de leur île, les enfants de la commune s’intéressent donc plus généralement à ces langues dites « romanes », c’est-à-dire issues du latin vulgaire, utilisées pour la communication de tous les jours. Le français, l’espagnol ou encore le portugais font partis de ce même lexique. Et les élèves de l’école de Pietrosella ont pu se rendre compte par eux-mêmes que l’Italie aussi...   

L'équipe pédagogique 2014-2015

LE RUPPIONE : ECOLE PILOTE DU BILINGUISME FRANÇAIS-CORSE
Direction : Marie-Lucette LECA

Classe de TPS/PS/MS : Brigitte Metzle
Classe de MS/GS : Jean-Pierre Pietri
Classe de CP/CE1 : Nathalie Bozzi
Classe de CE1/CE2 : Marie-Lucette LECA
Classe de CE2/CM1 : Marie Lorenzini
Classe CM1/CM2 : Sylvie Cuttoli

Contact

Ecole du Ruppione, 20166 Pietrosella.
Tél : 04 95 25 50 59 / fax : 04 95 21 75 92
e-mail : ecole.pietrosella@wanadoo.fr